Le Microcosme #4 : ven 7 et sam 8 juillet 2017

Pour fêter les vacances et pouvoir profiter du soleil, Orval Cosmique vous propose deux soirées de concerts début juillet pour le Microcosme #4 !

// _ Vendredi 7 juillet _ 20h-01h \\
20h00 > Ouverture (apéro et repas)
20h45 > Concentré Sucré Extended – fanfare (Caen)
23h00 > Infernale Momus – jazz calva (Coutances)

// _ Samedi 8 juillet _ \\
15h00 > Ouverture (mölkky, palet, volleyball, ping-pong, slack-line…)
15h15 > Siestes sonores autour d’Hélène Legay – clarinette et sans bavures (Granville)
16h30 > Radio Bouillons by Benj Sallé – disques et javelots (South Orval)
19h00 > LaBulKrack – fanfare (Poitiers)
20h00 > Repas
22h00 > Makeshift – pop à tiroirs (Caen)
23h30 > Veik – noise/kraut (Caen)
Quelques infos qui ne changent pas :

_ L’entrée se fait au choix à 5, 10, 15 ou 20 euros par soirée,
_ Vous vous garerez en voiture sur le bord de la rue des Mares, préférez le covoiturage !
_ Il y aura à boire et à manger à prix libre ou raisonnable,
_ Il faut penser à réserver [en précisant combien vous serez et quel(s) jour(s) vous viendrez] en écrivant à l’adresse habituelle : orvalcosmique@gmail.com 

Les groupes …

> Concentré Sucré Extended – fanfare (Caen)

Le bassin méditerranéen et ses musiques traditionnelles, ça ne donnerait pas des envies de vacances à tout le monde ? Concentré Sucré viendra en version ‘extended’ pour vous rappeler que le sud n’est pas seulement synonyme de soleil mais aussi d’instruments électriques, de cuivres des tarafs, de darbouks, de dafs de l’Atlas, ou de chants des plus polyglottes.


> Infernale Momus – jazz calva (Coutances)

Vous avez peut-être déjà croisé ces trois-là, ici ou là, du côté d’Orval. Ils sont du coin et souvent dans le coin dès qu’il s’agit de faire sonner leurs instruments, et ce, quel que soit le prétexte. Autour de l'idée que le jazz est une musique populaire, ils s'autorisent tout ou presque et s'approprient tout ce qui passe dans leurs oreilles (funk, hip-hop, afrobeat, tango, rockabilly, rumba...) dans un esprit de fête. De la musique d’énervés avec beaucoup d’énergie !


> Siestes sonores autour d’Hélène Legay – clarinette et sans bavures (Granville)

Les SIESTES d’Orval Cosmique reprennent du service après leurs déclinaisons en tous genres dans la cour du musée Quesnel-Morinière pendant le festival Jazz sous les pommiers : à l’initiative d’Hélène Legay qui revisitera le concept et nous invitera à compter les moutons au rythme d’une clarinette solo que de nombreux invités s’empresseront de rejoindre.
> Radio Bouillons by Benj Sallé – disques et javelots (South Orval)

Là aussi c’est un retour post JSLP pour Radio Bouillon qui sera animée par l’unique, le magique, le magnifique Grand Benj, qui nous fera le plaisir de traverser la voie de chemin de fer et de quitter le Bronx (South Orval) pour rejoindre les bouillons.
> LaBulKrack – fanfare (Poitiers)

De la fanfare elle a l'énergie, la chaleur, le timbre brillant et le groove qui entraînent l'oreille du côté de la fête et du plaisir. Sur scène comme dans la rue, croiser LaBulKrack, c'est renoncer au prévu pour l'imprévu ; entraînés par la charrette qui porte le son de la basse et de la guitare électrique, les quinze musiciens jouent sans concession une musique fine et poétiquement explosive. La part belle est laissée à l'improvisation individuelle sur des rythmes et des claves dansantes enveloppée d'harmonies chatoyantes et colorées. Rassemblés, les musiciens de LaBulKrack forment un groupe où énergie et virtuosité créent une synergie détonante. Ça chante, ça craque, ça balance, c'est sonore et puissant. CHUUT, ça va faire BOOM !


> Makeshift – pop à tiroirs (Caen)

De la pop tordue, un groupe pour qui l'expérimentation consiste à composer sans barrière ni considération des formats ou des courants. Chacun chante ce qu'il compose et tous jouent, fort ou non. Les chansons, tour à tour, s'étirent, digressent ou empruntent le chemin le plus sobre pour trousser des mélodies dépouillées. On croise aussi chez Makeshift une dose de psychédélisme mâtiné de mélancolie douce-amère, si jamais il vous en manquait un peu, on ne sait jamais.
> Veik – noise/kraut (Caen)

Un groupe composé de trois musiciens qui s’expriment par le biais de synthés, de guitares et de batteries, three-piece band expressing itself with analog synths, guitars and drums. Si vous vous demandez comment ça se prononce, c’est [vek]. Si vous vous demandez à quoi ça ressemble, sachez que nous aussi : difficile de comparer la singularité de Veik. De la musique grange, en somme.



Et pour retrouver l'événement facebook, c'est par ici !