SIESTES, carte blanche > Orval Cosmique @ JSLP

« SIESTES » est un projet que le collectif Orval Cosmique a pensé, initié et réalisé à l’occasion du 36e festival Jazz sous les Pommiers, du 20 au 27 mai 2017, dans la cour du musée Quesnel-Morinière, à Coutances.

Un grand grand merci aux équipes du festival Jazz sous les Pommiers (Jean-Paul Lecoutour, Mathilde Alluin, Denis Lebas, Séverine Hédouin, Frédérique Rey, Eric Vilchez), du musée Quesnel-Morinière et de la Ville de Coutances (Josette Leduc, Danièle Rault-Verprey, Lisa Matz, Véronique, Pascal, Mickaël Le Couviour, les services techniques de la Ville) sans qui rien de tout ça n’aurait pu être rendu possible : MERCI !
Après la carte blanche aux musiciens de notre collectif (qui avait donné lieu au concert du Big Band Cosmique dans les Caves des Unelles en mai 2016), l’équipe de Jazz sous les Pommiers a renouvelé sa confiance et son soutien à Orval Cosmique en nous offrant une carte blanche dans ce bel espace qu’est le musée Quesnel-Morinière. Pour nous, c’était cette fois-ci l’occasion de laisser s’exprimer les talents divers et variés des multiples membres de notre collectif (musique, installations artistiques, régie, médiation culturelle …) en proposant un événement singulier sur le temps du festival, un concept global d’exploration aventurière, un projet scénographique et onirique articulé autour des multiples représentations que nous pouvons nous faire de la sieste.

Les nombreuses petites mains de notre collectif ont eu la possibilité de construire, fabriquer et modeler un espace à la fois intérieur et extérieur (le musée Quesnel-Morinière et sa cour) de façon à laisser à chacun des visiteurs la possibilité d’assoupir et d’éveiller ses sens pour pouvoir profiter pleinement d’un moment particulier.

Ainsi, les musiciens de notre collectif se sont relayés sur scène pendant trois jours (du 25 au 27 mai de 14h à 20h) pour proposer trois zones temporelles définies : des siestes, des rêveries et des réveils sonores. Ainsi, vous avez pu découvrir de nombreuses formations originales créées pour l’occasion et profiter des inspirations de Dada Hamac, DILO ROMAN, Rémi Allain Solo, Morgane Carnet en duo avec Aymeric Avice, Kekokolawyaõ, Troposphère V, et Roda Minima. 

En profitant des matelas, des bouées ou des fauteuils installés ça et là, ou à travers une déambulation dans les trois salles du musée, vous pouviez vous laisser emporter par des univers auditifs et visuels aussi divers qu’inattendus par le biais de diverses formes, textures et matières invitant à la rêverie. Les mobiles de la première salle étaient le fruit d’un travail participatif avec différentes écoles et maisons de retraite du Coutançais, invitées à donner leur libre interprétation de la sieste. Le vitrail « 3 fétiches Mboum » qui était présenté dans la deuxième pièce était une intervention graphique liée aux rêves et à la lumière mouvante, faisant écho aux voyages oniriques. Inspirés par les hallucinations visuelles surgissant au moment où l’on s’endort, les fresques géométriques de la troisième pièce, synthèses de formes rêvées, étaient à compléter in situ par les visiteurs. 
Vous vous trouvez désormais à l’intérieur des vestiges du projet SIESTES à Jazz sous les Pommiers, la quatrième pièce – intemporelle et dématérialisée - de l’exposition, qui vous permet de découvrir ou redécouvrir la globalité du concept proposé.

Si vous êtes là pour VOIR, alors vous pourrez voir les croquis à l'origine du projet SIESTES, des photos de la fabrication des éléments qui étaient présentés à l'intérieur du musée ou dans la cour, mais aussi de l'œuvre participative de la salle n° 3 au fur et à mesure de son évolution !

Si vous êtes là pour ENTENDRE, alors vous pourrez entendre et réentendre des extraits proposés par les groupes qui se sont produits pendant SIESTES à Jazz sous les Pommiers.

Sous vous êtes là pour DIRE des choses, alors vous pourrez vous exprimer sur notre livre d’or ou trouver des liens vers les plateformes des réseaux sociaux habituels !